Michel Serrault

All posts tagged Michel Serrault

Rating:

Après le roman de John Wainwright, le film de Claude Miller voici l’adaptation théâtrale de Francis Lombrail et Frédéric Bouchet.

Nous sommes dans une bourgade de province, le soir du réveillon de Noël. Le maire de cette petite ville, monsieur Bergerot (Thibault de Montalembert), se voit convoqué au commissariat dans le cadre d’une enquête sur le viol et l’assassinat de trois jeunes filles. Au départ simple témoin,, il va passer au statut de principal suspect  pour le commissaire Toulouse ( Wladimir Yordanoff) et de son adjoint Berthil (Francis Lombrail). Le pire qui puisse arriver va se produire puisque la femme de Bergerot (Marianne Bassler) va l’accabler alors que ce dernier, s’il s’avère coupable, est passible de la peine de mort (qui n’était pas abolie à l’époque des faits). Beaucoup de souviennent du chef d’oeuvre de Claude Miller qui aréunissait Lino Ventura, Michel Serrault, Romy Schneider et Guy Marchand, avec des dialogues de Michel Audiard. Et pourtant, dès que le rideau se lève, on est scotché sur notre fauteuil, et on suit les périgrinations de ces personnages hors du commun. On oublie le film.

Indiscutablement, cette adaptation au théâtre est une pure réussite, un sujet toujours brulant, un texte passionnant, une mise en scène signée Charles Tordjman qui reste sobre et fait la part belle aux comédiens. Voilà le théâtre comme on l’aime. Tout est réuni pour que le spectateur soit passionné.

Les raisons ne manquent donc pas pour une rencontre avec l’adaptateur, comédien, et directeur du Théâtre Hébertot, Francis Lombrail. Ce dernier se retrouve devant la caméra d’Onsortoupas.fr, aux côtés de Guy Courthéoux:

EN GARDE A VUE, c’est du mardi au samedi à 21h00 et le dimanche à 15h30 au théâtre Hébertot.

Prix des places : de 18€ à 53€

Locations : 01 43 87 23 23 ou www.theatrehebertot.com

 

la bande annonce :

 

Rating:

Feydeau + Jean Poiret + Agnés Boury + José Paul: la recette du succès de l’été.

onsortoupas181

Tailleur pour Dames fut créé en 1886 au théâtre de la Renaissance, ce fut un des premiers succès de Georges Feydeau. Environ un siècle plus tard, c’est un des auteurs et des metteurs en scène les plus talentueux, Jean Poiret, celui qui a écrit le plus gros succès du théâtre avec La Cage aux folles qui s’est joué pendant 5 ans devant près de 2 millions de spectateurs. Le duo formé avec Michel Serrault reste inoubliable pour ceux qui l’ont vu à l’époque. Pour cette reprise de la pièce Agnés Boury a repris l’adaptation de Jean Poiret pour une mise en scène rapide et haute en couleurs. Dans le premier rôle, José Paul, un des meilleurs comédiens de sa génération.

IMG_3729web

L’histoire : Le docteur Moulineaux (José Paul) a passé la nuit dehors et sa femme Suzanne ( Florence Maury) l’apprend, et veut en connaître les raisons. Au lieu d’avouer qu’il s’est endormi sur un banc, il va s’enfoncer dans le mensonge en prétendant avoir été au chevet d’un de ses patients, mourant , Bassinet (Sébastien Castro). Mais ce dernier, casse-pieds de 1ère catégorie débarque chez le docteur, et enchaîne lui aussi gaffes et quiproquos. On ajoute une belle mère (Véronique Barrault), une femme qui voudrait être sa maîtresse, Yvonne ( Caroline Maillard), une ancienne maîtresse Rosa ( Maud Le Guénédal), un mari volage (Philippe Uchan) sans oublier un majordome très stylé, (Guilhem  Pellegrin) et en mélangeant le tout, avec toujours plus de mensonges, on obtient le cocktail magique qui fait que la salle se meurt….de rire.

C’est avec des pièces de cette qualité qu’on se sent bien au théâtre. Un classique, certes, mais qu’importe puisqu’on est assuré de passer une très bonne soirée avec une troupe de comédiens bourrés de talent. Je ne peux que vous conseiller d’aller au théâtre Montparnasse et vous amuser avec eux. Une excellente soirée assurée.

IMG_3835web

le film annonce :