Valérie Lemercier

All posts tagged Valérie Lemercier

Rating:
VOTRE VOTE

J’ai rarement eu un tel coup de coeur pour un film et mieux encore pour 2 films en quelques jours, puisque j’ai aimé MISS déjà sur les écrans

Valérie Lemercier m’a toujours impressionné, même si je n’ai pas eu la chance de la rencontrer, et je ne désespère pas, quoiqu’avec son nouveau film, Aline, elle prendra encore plus d’importance en tant que réalisatrice ou même actrice, et ce non seulement en France mais bien au delà de nos frontières.

Pour son dernier film, Aline, elle s’est inspirée librement de la vie et de la carrière de Céline Dion, et dès les premières images on est sous le charme, avec notamment la vision d’une Aline encore toute jeune, avec sa famille.  Ce n’est pas vraiment un biopic, mais ça y ressemble toutefois un peu. Les effets spéciaux sont admirables.

Québec, fin des années 60, Sylvette (Danielle FICHAUD)  et Anglomard Dieu (Roc LAFORTUNE) accueillent leur 14ème enfant : Aline (Valérie Lemercier). Dans la famille Dieu, la musique est reine et quand Aline grandit on lui découvre  une voix en or. Lorsqu’il entend cette voix, le producteur de musique Guy-Claude (Sylvain MARCEL)  n’a plus qu’une idée en tête… faire d’Aline la plus grande chanteuse au monde. Épaulée par sa famille et guidée par l’expérience puis l’amour naissant de Guy-Claude, ils vont ensemble écrire les pages d’un destin hors du commun, et le film s’arrête il y a quelques années, puisqu’on voit les jumeaux nouveaux nés!

Même si les fans (et les autres) connaissent l’histoire, ils ne sauraient être déçus. Le plus incroyable c’est que , alors qu’on vibre, qu’on chante avec Aline, ce n’est pas la voix de Céline que l’on entend, mais une voix qui lui ressemble tellement que je me suis fait avoir. En effet c’est Victoria SIO qui chante, et c’est un exploit.

Les nombreuses apparitions sur scène d’ALINE sont filmées d’une manière magistrale. On se croirait dans les salles de concert, comme à Las Vegas. On sait que Valérie Lemercier n’a pas demandé de détails à Céline, qui a simplement donné son accord pour qu’un film sur elle soit tourné. Et, à ce jour, on ne sait pas si elle a déjà vu le film. Mais vu l’immense respect que Valérie montre envers Céline, il n’y a aucun doute quant à sa réaction. Jamais la moindre moquerie ou méchanceté, mais on sent l’admiration de la française pour la canadienne!

Quoi qu’il en soit, ce film est magique, non seulement de par son histoire et sa réalisation, mais grâce à ses comédiens. J’ai dit toute mon admiration pour Valérie Lemercier, mais elle est loin d’être la seule à mériter des superlatifs. Les autres comédiens, canadiens,  sont pour la grande majorité totalement inconnus dans l’Hexagone, mais cela ne saurait durer. Danielle Fichaud qui joue sa mère nous touche à chacune de ses apparitions. Elle est formidable de justesse. Sylvain Marcel (Guy-Claude) est tout aussi grandiose quant à son interprétation.

Il n’y a , selon moi, aucun défaut dans ce film de 2 heures, au point qu’à la fin, on se dit déja? oh please encore un peu…

Je pense que vous avez compris que s’il n’y a qu’un film à voir en cette période sombre, c’est bien ALINE.

le film annonce :

 

Rating:
VOTRE VOTE

Série culte sur Canal +, voici l’adaptation théatrale.

C’est en 1988 que Christian Fechner, Canal + et Pierre Lescure lancent Palace, et donnent carte blanche à Jean-Michel Ribes. Ce sera une série loufoque qui a permis au téléspectateur de découvrir de nouveaux visages, comme Valérie Lemercier, mais aussi des comédiens déjà célèbres, comme Jean Carmet, Philippe Khorsand, Jacqueline Maillan, Claude Pieplu (la voix des Shadoks!)=, François Rollin, François Morel, avec des apparitions de célébrités : Christian Clavier, Pierre Arditi, Roger Hanin, Gérard Lanvin, Pierre Mondy, Les Nuls, Jean Yanne ou Daniel Prévost.

L’époque est bien révolue où des stars faisaient ainsi des apparitions. Et pour l’adaptation théâtrale, vous vous doutez bien que la majorité n’étant plus de ce monde, ils ne peuvent donc être remplacés. Nouvelle distribution donc: Salim Bagayoko, Joséphine de Meaux, Salomé Dienis-Meulien, Mikaëm Halimi, Mgali Lange, Jocelyn Laurent, Philippe Magnan, Karina Marimon, Coline Omasson, Thibaut Orsini, Simon Parmentier, et celui qui a attiré notre regard depusi quelques comédies musicales : Gwendal Marimoutou, que l’on avait vu dans Résiste, Madiba et Saturday Night Fever.

C’est, une fois de plus vers lui que nos regards convergent, raison de plus pour le rencontrer à nouveau:

Palace, c’est au Théâtre de Paris

du mardi au samedi à 20h30 et dimanche à 15h30

Tarifs flash jusqu’au 9 novembre : de 12 à 32€

la bande annonce :

 

 

 

Rating:
VOTRE VOTE

Quand Valérie Lemercier se déchaîne sur scène….

téléchargement (1) téléchargement

Trois femmes, totalement différentes l’une de l’autre se retrouvent dans l’arrière salle d’un café un jour de pluie torrentielle, et vont se découvrir.  Gabrielle (Pascale Arbillot), abuse du Lexomil, qu’elle mélange à  l’Armagnac et enchaîne les amours catastrophiques avec des mufles qui la laissent sur le carreau.  Loulou (Mélanie Bernier) vient de la Ddass et a tendance à se foutre des autres, et n’aime que son fils. Quant à Hélène (Valérie Lemercier), on sent qu’ elle est au bord de l’implosion et qu’elle tente désespérément de donner le change par un optimisme forcené. Ces trois femmes, qui se sont de prime abord regardées en chien de faïence, vont finalement se donner un sacré coup de main pour traverser une période délicate de leur vie, sous l’œil  d’un garçon de café ( Patrick  Catalifo) en pleine crise de misogynie . Ce qui s’annonçait comme une journée pourrie à tous points de vue, deviendra un des moments les plus joyeux de leur existence, dans un mélange d’alcool et de bons mots.

téléchargement (7) téléchargement (3)

Mélanie Bernier

Mélanie Bernier

Patrick Catalifo

Patrick Catalifo

Pascale Arbillot

Pascale Arbillot

La pièce de Brigitte Duc, mise en scène par Jean Bouchaud, fait mouche à tous les coups. Il faut dire que si Valérie Lemercier fait une véritable performance, elle n’est pas la seule, les autres comédiens méritant tout autant les louanges. Ca bouge, dans tous les sens, les bons mots fusent. On sent bien que la situation qui semble presque idéale au départ, va se transformer petit à petit tout au long de la pièce, sans pour autant que le spectateur ait le temps de s’ennuyer. Bien au contraire. On rit, on est ému par certaines situations et on ne peut pas dire qu’on voit ce qui va se dérouler pour le final.

téléchargement (4) images (1)images (3) images (2)

 

Voilà le genre de spectacle, bien écrit, remarquablement interprété, et qui plus est pour ceux qui ont peur de ne pas bouger au théâtre, est court. L’auteur va directement au but, et on ne peut rejeter aucun dialogue, aucune seconde de la pièce. Et surtout la présence indéniable de Valérie Lemercier, époustouflante dans le registre comique et tragi-comique vont vous faire adorer cette soirée! Voilà ce qui s’appelle un bon moment de théâtre. Décidément la direction du théâtre Montparnasse sait trouver ses pièces. Elle nous prouve que l’on peut s’amuser sans que nous nous retrouvions au théâtre de boulevard avec de bons comédiens.

Une excellente soirée assurée.

 

Renseignements pratiques :

Théâtre Montparnasse, 31 rue de la Gaité 75014 Paris, métro Gaité ou Edgar Quinet)

Représentations du mardi au samedi à 20h30

matinées : samedi  à 17h30 et dimanche à 15h30

Prix des places de 20€ à 50€ (carré d’or : 56€)

Réservations : 01 43 22 77 74, Fnac

www.theatremontparnasse.com

 

un sport pub offert!